logo-IV-LCT.jpg

Ligue Communiste des Travailleurs

Section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs -
Quatrième Internationale (LIT-QI)

« L'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes. » K. Marx

Newsletter

Une attaque militaire du gouvernement d'Uribe,
laquais de l'impérialisme

Le samedi 1er mars, le gouvernement colombien d'Álvaro Uribe, directement soutenu et orienté par les Etats-Unis, a envahi l'Equateur dans une opération militaire pour assassiner Raúl Reyes, le numéro 2 du secrétariat des Forces Révolutionnaires de la Colombie (FARC). Reyes et 16 guérilleros ont été bombardés par l'aviation colombienne lorsqu'ils dormaient. Cette attaque a été suivie par une invasion terrestre qui a finalement abouti à l'assassinat des survivants.

Le 6 mars: solidarité avec la résistance du peuple colombien contre la barbarie paramilitaire et les crimes d'Etat

Ces dernières semaines, la Colombie a fait la Une des principaux médias de la planète. Dépassant le cadre de l'information routinière sur le conflit armé et le trafic de drogue, cette fois-ci l'attention s'est centrée sur les conditions de détention dramatiques de centaines de personnes séquestrées, sur la libération de certaines d'entre elles et sur la très importante manifestation politique du 4 février contre les FARC, qui sont responsables de ces rétentions. Cette manifestation a constitué, dans les faits, un soutien de masse à la politique de guerre contre l'insurrection militaire, appelée Sécurité Démocratique et menée par le président Alvaro Uribe Velez.

AFRIQUE DU SUD : crise économique et nouvelles vagues de xénophobie !

Il y a une coïncidence entre crise économique et xénophobie en Afrique du sud.
En 2008, au pic de la crise financière internationale, une vague d'attaques xénophobes a causé 42 morts, des centaines de blessés et poussée près de 2500 personnes à quitter leurs milieux.
En 2019, à l'approche d'un nouveau cycle de crise économique, alors que l'économie sud-africaine montre tous les indices de crise, il y a de nouvelles attaques xénophobes.

le 6 juin 2020

Sebastian RomeroPour une nouvelle indépendance ! Pour un Congo indépendant et souverain !

Il y a 60 ans, la Belgique a tout fait pour canaliser le pro­cessus, devenu incontour­nable, de l'indépendance politique et éviter de remettre en question la colonisation économique. Mais pour Lumumba, il s'agissait de « mettre fin à l’humiliant escla­vage qui nous était imposé par la force », ce qui a été acquis par une lutte du peuple congolais qui « fut de larmes, de feu et de sang, et dont nous sommes fiers jusqu’au plus profond de nous-mêmes, car ce fut une lutte noble et juste, une lutte indispensable ».

6 décembre 2017
Hertz Dias (Secretaríat des Noirs du PSTU)
Américo Gomes (Instituto Latinoamericano de Estudios Socioeconómicos)

Le vrai visage de l'impérialisme face à l'esclavage en Libye

Le 17 novembre, la CNN a montré des commerçants achetant et vendant des migrants de l'Afrique de l'Ouest dans un marché en Libye. L'indignation était générale et les protestations se sont multipliées dans le monde : des milliers de gens ont manifesté contre l'esclavage dans plusieurs villes européennes, telles que Paris et Bruxelles, et les protestations ont atteint les terrains de football, où des joueurs africains ont manifesté.